fr  de  en

Matrice EOL : paramètres qui contribuent à la qualité de l’environnement d’apprentissage optimisé pour et par les langues

PLAN D’ACTION POUR LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
Télécharger en Français
La matrice donne une vision synoptique des différents champs et domaines susceptibles d’accompagner les établissements scolaires dans le développement d’environnements d’apprentissage favorables aux langues.  En croisant les quatre “niveaux environnementaux” avec les cinq dimensions de l’apprentissage des langues, la matrice doit permettre aux équipes d’identifier de nouvelles opportunités pour et par les langues. L’objectif est la transformation de l’école en environnements porteurs pour les langues. La matrice est un outil dynamique qui doit être éprouvé et amélioré tout au long des quatre années du projet. Elle est reliée au glossaire et à différents outils et ressources.

Télécharger la matrice en Grec - Espagnole

 
  NANO : Apprenant MICRO : Classe MESO : Établissement MACRO : Système
1. Langues et langages
dimension opératoire
1.1. Développer les compétences linguistiques
1.2. Renforcer les compétences communicatives
1.3. Installer une politique de communication à l’échelle de l’établissement
1.4. Développer une conscience langagière globale 
 
POUR - Maîtrise de la langue (normes, variations, registres)
- Métalangue
- Flexibilité linguistique (gérer un répertoire plurilingue)
PAR - Compétences discursives et réflexives
- Apprendre avec les autres
LES EXEMPLES
Exemple 1: Escape game

Les élèves créent un jeu d’aventure dans lequel les joueurs doivent résoudre collectivement une énigme en langues et en sciences pour pouvoir sortir d’une pièce. Ils disposent d’une heure !

Ce jeu mis à la disposition des écoles partenaires et des parents combine des activités de compréhension de l’oral et de l’écrit.

Exemple 2: Travail en binôme en arabe

La séquence se déroule en deux temps :
- une découverte par les élèves de documents authentiques sur la thématique de l’environnement à partir de deux études de cas dans le monde arabe ;
- un travail en binôme où les élèves enregistrent en autonomie et de façon collaborative un commentaire audio.

Exemple 3: Affichage plurilingue - Malte

Développer les compétences linguistiques, c’est aussi afficher toutes les langues offertes dans une école. L’affichage scolaire plurilingue contribue à intégrer les langues dans le paysage scolaire et à susciter l’intérêt des élèves.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Stratégies en réception / en production
- Stratégies de communication à l’écrit / à l’oral
- Stratégies inter-linguistiques (exemple : intercompréhension) et plurilittératiées
PAR - Compétences numériques multimodales
- Sens et motivation
LES EXEMPLES
Exemple 1: Livre d’alphabet personnel

Chaque élève établit une liste de mots et d’expressions dans au moins deux langues (langue de scolarisation, langues familiales, langues étrangères ou régionales etc. dont ils ont usage à l’école (consignes de classe, littératies disciplinaires, communication de l’établissement, etc.).

Collège de la Binquenais, Rennes, France

Exemple 2: Co-enseignement

Situations de co-enseignement proposées aux élèves en vue de présenter plusieurs monuments en histoire des arts et en anglais en travaillant au doublage de vidéo. Ils ont pu ainsi développer des compétences en langues et en histoire des arts.

Lycée Pasteur, Besançon, France

Exemple 3: Communication dans toutes les matières

La langue joue un rôle central dans tout apprentissage. C’est la raison pour laquelle tous les enseignants devraient devenir des experts en communication. Cela inclut non seulement la dimension linguistique de chaque matière, mais aussi l'acquisition de compétences permettant d’aider les élèves à communiquer et la capacité à pouvoir mettre en place un plan de communication complet pour un projet. Deux leviers pourraient aider à atteindre ces objectifs : favoriser l’enseignement EMILE et promouvoir les programmes d’échange scolaire dans toutes les matières.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Langues de scolarisation et langues des disciplines
- Codes de l’école et langues familiales
PAR - Climat scolaire favorable
- Accomplissement de soi, estime de soi
LES EXEMPLES
Exemple 1: La cohésion sociale par les langues

Dans cet établissement où la moitié des élèves sont polonais, la dimension linguistique est prise en compte dans toutes les activités pédagogiques (cours, projets, mobilités, événements culturels, etc.) et dans la communication bilingue de l’établissement. Développer une communication d’établissement dans toutes les langues de la communauté scolaire contribue à la cohésion sociale.

Ecole secondaire pour les élèves de la minorité polonaise à Vilnius, Lituanie
Exemple 2: Journée de l’Europe

Soutenue par un travail en réseau, la médiation de ressources et l’accompagnement d’experts, cette expérimentation vise, pour le site de Sartrouville, à développer l'interaction disciplinaire et à favoriser la liaison collège -lyc ée dans un contexte d'ouverture culturelle. Cette journée vise à développer la diversité linguistique avec des ateliers présentant entre autres la richesse de l’interculturalité autour des coutumes européennes, de la culture arabo-andalouse ou une initiation au roumain.

Lycée Evariste Gallois, Sartrouville, France
Exemple 3: Utiliser les murs de la salle de classe pour une communication de long terme

Les salles de classe de langues sont l’endroit idéal pour exprimer des valeurs, partager des messages et communiquer en direction des élèves. La communication sur les murs de la salle de classe peut contenir des règles de grammaire ou du vocabulaire thématique qui évoluent en fonction des objectifs du cours. Mais il est souvent bien plus intéressant d’exploiter les murs pour une communication de long terme, par exemple par des proverbes, des citations ou des phrases d’encouragement.

Une salle de classe d’anglais au Monténégro

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Répertoires plurilingues et pluriliculturels (en tant que systèmes)
PAR - Compétences plurilingues, pluriculturelles
- Sentiment de sécurité linguistique
LES EXEMPLES
Exemple 1: Eurolangues

Dans le but de renforcer l’exposition des élèves à toutes les langues enseignées dans l’établissement, cette école a mis en place une heure d’enseignement trilingue (allemand, anglais, espagnol) autour d’activités de médiation interculturelle et d’une wikiradio plurilingue en lien avec l’université. Cette démarche développe chez tous les acteurs, élèves et enseignants, une réflexion sur les enjeux linguistiques.

Lycée Victor et Hélène Basch, Rennes, France
Exemple 2: Odyssée linguistique

Réalisation d’un projet artistique et linguistique commun des élèves de FLS (français langue seconde) pour une exposition présentée lors des « Journées européennes du patrimoine ». Le projet a pour objectif de travailler sur le champ lexical du voyage, puis d’en faire des traductions dans les langues de tous les élèves allophones (anglais, allemand, espagnol, polonais, italien, turc, arabe, tamoul, albanais, russe, japonais, catalan, chinois, grec, portugais, etc.).

Collège international de l’esplanade, Strasbourg, France
Exemple 3: Identités

Apprendre une langue étrangère, c'est élargir son identité. Il est souvent recommandé d’utiliser des masques, des mascottes de classe, des marionnettes ou même de nouveaux noms pour aider les jeunes apprenants à s’immerger dans une nouvelle culture. Cette mise à distance facilite la comparaison des langues et développe une conscience langagière globale. Écrire et parler pour des tiers, comme pour des audioguides ou des histoires en réalité augmentée par exemple, peut avoir la même fonction pour les apprenants plus âgés. Cette prise de conscience linguistique devrait ensuite être transférée à d'autres matières telles que la littérature, l'éducation physique, les sciences, etc.

École scolaire en Grèce / École secondaire en France

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

2. Valorisation des langues
dimension éthique
2.1. Développer une sensibilité à l’égard de toutes les langues
2.2. Évaluer et certifier
2.3. Installer une politique linguistique d’établissement
2.4. Pérenniser et étendre la diversité de l’offre de formation en langues
 
POUR - Les langues minoritaires et les langues premières
- Les langues étrangères et les langues de scolarisation
PAR - Eveil aux langues et appétence pour l’apprentissage des langues
- Responsabilisation, sentiment d’appartenance, esprit d’initiative
LES EXEMPLES
Exemple 1: Convergence

En faisant converger de nombreuses actions isolées en langues (projet e-twinning, concours Eurolingua, échanges scolaires) et en sélectionnant quels contenus de cours sont enseignés dans quelle langue, ce lycée a responsabilisé tous les acteurs sur la diversité des langues et des cultures.

Seebacher Gymnasium, Graz, Autriche
Exemple 2: Diversité

La diversité linguistique est un atout et une richesse pour tous les élèves. Les enseignants peuvent s’appuyer sur cette dimension pour :
- permettre à tous les élèves de prendre conscience de cette diversité ;
- valoriser à l'école les langues parlées par les enfants pour leur montrer qu'ils sont reconnus dans leur identité ;
- tirer profit des expériences de rencontres avec des formes d'altérité ;
- expliquer aux parents le sens de cette ouverture linguistique.

https://www.coe.int/en/web/autobiography-intercultural-encounters

Exemple 3: Le principe de la galerie

Le principe de la galerie consiste à exploiter tous les murs de la salle classe pour disposer des documents. Ce n’est alors pas le document qui va à l’élève assis à sa table mais bien l’élève qui se lève et qui va parcourir la salle de classe à la découverte des documents de travail. Cela marche par exemple très bien lorsque le support est un film dont le professeur a disposé des arrêts sur image un peu partout dans la salle de classe. L’élève choisit alors son itinéraire pour découvrir les images et reconstituer la trame du film. Cela fonctionne également avec les phrases d’un texte, des titres de presse, des caricatures ou encore des images liées à une même thématique. A chaque fois, l’élève se mobilise pour reconstruire le sens. La circulation des élèves peut se faire en groupes ce qui entraîne une négociation du sens. Il est alors important que le professeur explique aux élèves que les déplacements dans sa salle de classe favorisent la mémorisation de manière à ce que les élèves prennent progressivement conscience qu’en apprenant une langue ils en deviennent des ambassadeurs qui doivent être capables de se mobiliser pour approfondir et partager leurs compétences.

Pictures from the short film Kunstgriff

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Validation / certification des profils linguistiques
- Reconnaissance des répertoires plurilingues
PAR - Approche par objectif : évaluation au service de l’apprentissage, en tant qu’apprentissage ou de l’apprentissage
- Estime de soi, sentiment de justice
LES EXEMPLES
Exemple 1: Bookmark and dictogloss

Le principe du marque-page consiste à demander aux élèves de réaliser leur marque-page à l’issue d’une lecture longue. Une lecture est validée si d’autres élèves reconnaissent l’œuvre lue à partir du marque-page. Le principe du dictogloss consiste à lire plusieurs fois une histoire aux élèves et à leur demander d’en rendre compte en groupe à partir de leurs notes. La validation du processus réside dans la capacité des élèves à médier le contenu initial à partir d’une prise de note individuelle et d’une négociation collective du contenu.

Foto – Lycée Pasteur, Besançon, France

Exemple 2: Certifications en langues

Les certifications en langues jouent un rôle essentiel dans la motivation des élèves et dans la valorisation des réussites intermédiaires. Lancées en 2005 en France, les certifications en langue vivante sont au nombre de trois. Elles concernent des publics différents en fonction de la langue. Pour chacune d’elles, les élèves passent des épreuves orales et écrites.

Exemple 3: Certificate de langue pour la mobilité – Durrës – Albanie

Plus que pour toute autre matière, la coopération joue un rôle essentiel dans l’apprentissage des langues et dans la validation des niveaux de compétences. Ici un groupe d’étudiants du niveau B2 de l'Alliance Française de Durrës projettent de continuer leurs études à l’étranger et préparent ensemble le Diplôme d'études en langue française (DELF) / le Diplôme approfondi de langue française (DALF).

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Egalité des chances par une prise en compte de l’individu dans un projet collectif partagé
- Rayonnement des dispositifs et projets scolaires
PAR - Environnement linguistique sécurisé
- Respect et confiance en l’adulte
- Egalité des chances
LES EXEMPLES
Exemple 1: Projet de rédaction et d’édition

En partant des besoins des élèves et du souhait de la direction d’établissement de créer de l’appétence pour les études littéraires, ce lycée a développé une politique globale d’établissement en plaçant les langues au cœur des apprentissages. L'équipe a développé un itinéraire littéraire qui va de l'écriture créative à la publication et la vente d’un recueil.

Lycée des Sept Mares, Maurepas, France
Exemple 2: Semaine de langues

Lors de cet événement national, le collège a organisé des ateliers de langues nouvelles, un repas européen et une finale du jeu créé en 4 langues par les élèves de 3e lors d’un projet interdisciplinaire « L'Union européenne, espace d'unité et de diversité » .

Collège Henri Matisse, Linselles, France
Exemple 3: Vision commune pour les langues

Installer une politique linguistique d’établissement implique que l’ensemble de l’équipe partage la même vision du rôle des langues dans l’éducation. Le schéma simplifié ci-contre montre quelques points essentiels qui devraient faire l’objet d’une réflexion au sein de l’équipe ainsi qu’avec les élèves. Ce travail devrait aboutir à un véritable plan linguistique d’établissement.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Lutte contre toute hiérarchisation des langues
- Adéquation entre offre et besoin de formation
- Assurance d’une formation de haut niveau
PAR - Education à la diversité
- Responsabilisation
LES EXEMPLES
Exemple 1: Synergies

Cet établissement scolaire a exploité la diversité des profils des élèves pour développer une culture linguistique d’établissement et renforcer la diversité des langues enseignées. Pour cela, l' ’établissement a exploité les projets de mobilité, les espaces culturels, les différents enseignements et les sections scolaires, en particulier une classe internationale et une classe spéciale pour les étudiants allophones. Il s'agit de renforcer chacun par la diversité des profils. Le projet a permis l'élargissement de l'offre linguistique par l'introduction de la langue étrangère turque.

Collège Vauban, Belfort, France
Exemple 2: Mettre à l’honneur la filière littéraire

Au sein du lycée, les langues comme le russe et le japonais fonctionnent à l’unisson avec l’anglais, l’espagnol et l’allemand pour faire rayonner le pôle langue. Le projet s’est élargi et a entraîné d’autres disciplines (français, histoire et géographie, mathématiques). Créé pour revaloriser et mettre à l’honneur la filière L (littéraire), le projet essaime vers les classes de Seconde où se trouvent les futurs linguistes et littéraires

Lycée des Sept Mares, Maurepas, France

Exemple 3: Outil de planification

La pérennisation de la diversité des langues passe par une valorisation régulière de l’ensemble des langues et par une diversification des approches, organisations, projets et stratégies. Voici un exemple d’outil de planification qui permet de répondre à ces enjeux.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

3. Interculturalité
dimension expérientielle
3.1.Apprendre avec les autres
3.2. Installer une approche sensible des langues et cultures
3.3. Etendre les réseaux internationaux
3.4. Densifier le maillage des interconnexions pour favoriser l'inclusion
 
POUR - Travail en tandem avec un correspondant
- Usage et apprentissage de la langue en contexte de mobilité ou d’immersion culturelle et de médiation interculturelle
PAR - Compétences interculturelles
- Culture démocratique, sens de l’altérité
LES EXEMPLES
Exemple 1: Bibliothèque

Les élèves rapportent chez eux un sac-à-dos contenant des livres. Ils en choisissent un qu’ils aimeraient lire et le remplace par un de leurs propres livres. Ils rapportent ensuite le sac-à-dos à l’école afin qu’il soit confié à un autre élève. Cette démarche favorise les échanges culturels entre élèves et familles. Ce principe fonctionne aussi avec des partenaires étrangers.

Exemple 2: Le programme des assistants de langues vivantes

Le programme des assistants de langues vivantes en France concerne 4 500 jeunes, originaires de 60 pays et de 15 aires linguistiques, qui viennent en appui à l’enseignement des langues et cultures dans les écoles, collèges et lycées. Ils sont en fonctions du 1er octobre au 30 avril et interviennent auprès des élèves, sous la responsabilité d’un professeur référent. Leur présence dans l’établissement se prête tout particulièrement à la construction de projets avec les élèves et l’équipe pédagogique.

Exemple 3: L'apprentissage collaboratif – Aarhus, Danemark

Apprendre avec les autres est au cœur des pratiques pédagogiques au Danemark. La posture des enseignants, la géographie des salles de classe, le choix du mobiliser scolaire, l’utilisation d’outils numériques nomades et la priorité donnée à l’approche par projet nourrissent une culture collaborative dès l’école primaire jusqu’à la formation des étudiants et futurs enseignants. L’apprentissage autant que l’enseignement est fortement ancré dans des logiques d’investigation qui génèrent la collaboration des acteurs et forment ensuite des jeunes capables d’insertion sociale et professionnelle. Cette pédagogie s’applique tout particulièrement à l’enseignement et l’apprentissage des langues vivantes.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Exposition à la langue par les arts et la créativité : musique, littérature, peinture, photographie, etc.
PAR - Education artistique et culturelle
- Transcendance, dépassement de soi
LES EXEMPLES
Exemple 1: Biographie d’un fleuve

Le principe est de partir à la découverte de trésors multilingues, interculturels et interdisciplinaires tout au long d’un fleuve et de développer une approche sensible des langues et des cultures dans tous les enseignements.

Exemple 2. Patrimoine et plurilinguism

Le but est de sensibiliser les élèves au patrimoine carcassonnais. Des visites guidées par les élèves sont assurées le cadre des journées européennes du Patrimoine avec la participation «d’élèves guides bilingues».

Carcassonne, France

Exemple 3: Dans la forêt profonde

La forêt est le théâtre de rêve pour l’apprentissage et l’éducation. La forêt constitue dans de nombreuses cultures un marqueur fort qui se retrouve dans la littérature, la peinture, la musique et les traditions. Mais il s’agit également d’un lieu particulièrement propice à la découverte de sciences, en particulier les mathématiques, la biologie, l’écologie, l’économie, etc. Amener les élèves en forêt pour leur faire découvrir à l’aide de la biodiversité la variété des sons d’une langue qu’ils apprennent, leur faire calculer la hauteur et l’âge des arbres en langue étrangère, leur proposer une course d’orientation dans laquelle les indices sollicitent l’ensemble de leur répertoire plurilingue ou encore leur proposer des lectures de poésie dans cet environnement acoustique exceptionnel constitue une expérience éducative unique qui accélère tous les apprentissages en même temps.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Partenariats et coopérations scolaires
- Programmes de mobilités individuelles / collectives
- Mobilités entrantes / sortantes
PAR - Education démocratique
- Empathie et sens de l’altérité
LES EXEMPLES
Exemple 1: Sur les traces de la papa*

Ce projet vise à établir un réseau scolaire international pour retracer le parcours de cette tubercule originaire d’Amérique du Sud et évaluer son impact sur les cultures et gastronomies européennes. Les élèves effectuent en groupes internationaux des recherchent de textes, histoires, recettes, etc. sur la « papa » et rassemblent les informations sur un blog collaboratif.

Désignation en quechua pour la pomme de terre
Exemple 2: Projets interdisciplinaires eTwinning

eTwinning permet aux enseignants et aux élèves de mettre en œuvre des projets interdisciplinaires en communiquant et en collaborant avec leurs homologues européens. Un projet eTwinning concerne deux ou plusieurs pays européens différents, avec la possibilité d’inviter d’autres partenaires d’Europe ou de pays tiers. Les projets peuvent être initiés à tout moment de l’année scolaire et dans n’importe quelle langue. Leur durée comme les contenus sont laissés au choix des participants.

Lycée Freppel, Strasbourg, France / Partenariat Strasbourg-Brême

Exemple 3: Réseau européen d’écoles pour le développement scolaire et l’assurance qualité

Un des objectifs initiaux du projet EOL était de fonder un réseau européen d’établissements scolaires qui développent des environnements d’apprentissage de haute qualité pour et par les langues. Plus d’une centaine d’établissements scolaires issus de 16 pays ont participé à la réflexion collective. Maintenant il s'agit de prolonger les travaux en améliorant collectivement les outils et les ressources en ligne. Le travail en réseau doit non seulement favoriser le développement scolaire mais aussi garantir la qualité de l’offre éducative.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Elargir l’offre de développement professionnel par les partenaires
PAR - Intégration européenne
- Singularité et solidarité
LES EXEMPLES
Exemple 1: Les classes réciproques

Des élèves français et allemands découvrent la langue du partenaire en travaillant ensemble sur une plateforme en ligne. Ils apprennent aussi à valoriser leur propre langue et culture en accompagnement leur correspondant. Les élèves cherchent du matériel (musique, film, etc.) d’enseignement et créent des défis pour leurs partenaires.

Académie de Rennes – Brandenburg
Exemple 2: Ressources numériques

E-lang est un projet du Centre européen pour les langues vivantes (CELV) du Conseil de l’Europe. Il s’agit de permettre aux élèves et aux usagers des langues de dépasser leurs limites en utilisant des ressources numériques et devenir des apprenants et usagers autonomes. Pour la production écrite, e-lang propose des exemples de tâches ancrées dans la vie réelle dans lesquelles les apprenants-usagers feront l’expérience d’un guide de voyage participatif.

https://www.ecml.at/ECML-Programme/Programme2016-2019/Digitalliteracy/tabid/1797/language/en-GB/Default.aspx
Exemple 3: Immersion

L’inclusion cela peut aussi être l’immersion. La salle de classe est souvent le premier contact des élèves avec une langue étrangère. Elle doit être pour les élèves une invitation au voyage, un espace d’imagination, un temps d’immersion dans la langue et la culture cible. Différentes tenues traditionnelles nationales russes et d'autres éléments forment le fond culturel.

Salle de classe de russe en Lituanie

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

4. Curriculums enrichis
dimension curriculaire
4.1. Valoriser les biographies et répertoires langagiers
4.2. Enseigner les langues dans une perspective interdisciplinaire
4.3. Garantir la continuité des apprentissages
4.4. Développer l’intelligence collective
 
POUR - Rapport à son propre plurilinguisme
- Rapport au plurilinguisme de l’autre
PAR - Approches réflexives
- Expression de soi, affirmation de soi
LES EXEMPLES
Exemple 1: Home in language club

Dans cette école, le développement d’un club « langues et cultures » a permis de valoriser les langues familiales des élèves pour les intégrer progressivement dans des temps d’éducation formelle. La valorisation de la diversité linguistique accélère l’inclusion et la cohésion sociales.

Maynooth post primary school, Irlande
Exemple 2: Cahier autobiographiques

Il s’agissait pour chaque élève des classes de 3e d’écrire divers textes autobiographiques dans les différentes langues pratiquées au collège, mais aussi en dehors. Chaque professeur de langue se propose de travailler sur des productions variées : pacte autobiographique, « j’aime / je n’aime pas », questionnaire de Proust, photo-langage, « Je me souviens », résumé d’un livre/ d’une série / d’un film, compte rendu d’expérience ou de voyage, souvenir d’enfance triste/ gai, portrait chinois, etc.

École européenne de Strasbourg, France
Exemple 3: Silhouette multilingue - St. Gallen, Suisse

Cette production a été réalisée lors d’un événement multilingue à l’Université de l’éducation de Saint-Gall. Les étudiants gèrent leur propre multilinguisme. Pour cela, ils créent une silhouette et rendent ainsi leur plurilinguisme visible et affectent la ou les langues à une partie du corps. En outre, ils écrivent une courte légende dans laquelle ils travaillent sur l'acquisition de la langue et les méthodes d'apprentissage. Deux ans plus tard, je rends la production aux étudiants et, dans une auto-confrontation, ils expliquent la silhouette et ce qui a changé ces dernières années en matière de (didactique du) plurilinguisme ainsi que d'attitude envers le plurilinguisme. Les évolutions devraient amener les étudiants plus tard à reconnaître leurs apprenants en tant que plurilingues, ainsi que les opportunités et possibilités d'approches multilingues et la planification / la mise en place d'environnements d'apprentissage multilingues.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Co-enseignement et interdisciplinarité
- Enseignement intégré (EMILE) ou bilingue
- Apprentissage immersif ou sensible à la langue
PAR - Pédagogie de projet
- Prise d’initiative, esprit d’entreprendre
LES EXEMPLES
Exemple 1: E-Duplex

E-Duplex est un concours pour lequel les élèves sont amenés à présenter en deux langues et en moins de dix minutes un projet scientifique. Outre la motivation des élèves, cette démarche a pour intérêt d’utiliser le plurilinguisme pour vulgariser une démarche scientifique.

Deutsch-französisches Gymnasium, Freiburg im Breisgau, Allemagne
Exemple 2: Tâches multilingues en sciences

Le professeur de physique-chimie propose à ses élèves des travaux pratiques en anglais, espagnol et français. Les élèves peuvent solliciter l'enseignant dans la langue de leur choix. Les travaux pratiques sont rédigés par l'enseignant dans une ou plusieurs langues. Les comptes rendus des élèves (à l’oral ou l’écrit, sur supports variés) sont réalisés en langue étrangère.

Lycée Henri Avril, Lamballe, France

Exemple 3: Langues et éducation physique

Des études ont montré que l'activité physique facilite l'apprentissage des langues étrangères par rapport à l'apprentissage statique. En éducation physique par exemple, l'activité peut être menée en utilisant des instructions en langue étrangère. L’activité physique peut être menée en classe ; mais l’intégration des langues vivantes en cours d’éducation physique offre aussi de belles perspectives, en particulier pour découvrir d’autres sports en lien avec les pays dont on apprend la langue.

Collège Henri Matisse, Lille – France / École primaire Bosnie-Herzégovine

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Progression des apprenants (approche par cycle)
- Cordée interlinguistique
- Apprentissage tout au long de la vie
PAR - Acceptation de / confiance en l’école
- Confiance par la transparence
LES EXEMPLES
Exemple 1: Parcours de formation bilingue

En proposant l’ensemble des enseignements dans deux langues (slovène et anglais ou slovène et italien), ce lycée a développé au sein de l’équipe une culture commune des enjeux linguistiques et interculturels. Les élèves ont ainsi un véritable itinéraire de formation continue en langues.

Exemple 2: Continuité des apprentissages

Un projet pédagogique commun pour assurer le lien entre les cycles école-collège. Pour les deux classes, il s’agissait de participer à une rencontre entre des élèves de l’école et du collège. Les CE2/CM1 ont chanté « Auf’m Bauernhof» ; ils ont participé à des jeux sur le thème des animaux. Les élèves de 6e avaient organisé une fête des animaux au collège et ont proposé aux écoliers des devinettes.

Ecole Jules Ferry / Collège Van Gogh, Clichy, France

Exemple 3: Continuité de l’éducation

Les langues constituent également un support formidable pour prolonger l’apprentissage démarré dans d’autres matières. En particulier dans l’éducation transversale, il existe de nombreux sujets qui peuvent être enrichis par la perspective interculturelle qu’apportent les langues vivantes. Les exemples ici concernent l’éducation à la santé alimentaire. Réaliser des affiches pour l’éducation à la santé avec une école partenaire ou découvrir des saveurs d’ailleurs est une autre manière de découvrir le monde.

École secondaire, France / École primaire, Bosnie-Herzégovine

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Démarche collaborative et travail en réseau
- Articulation entre pratique, formation et recherche ; transferts de savoirs d’expérience, savoirs savants et savoirs pratiques
PAR - Compétences sociales et collaboratives
- Sentiment d’appartenance
LES EXEMPLES
Exemple 1: Journée interculturelle

Pour permettre aux collégiens de découvrir leur futur lycée, l’établissement crée chaque année un événement interculturel qui mobilise les élèves de lycée et des collèges alentours ainsi que les professeurs et les parents. Lors de cette journée festive sont organisés des ateliers, des jeux, des défis, des spectacles, des dégustations, etc. dans toutes les langues concernées. Toutes les disciplines sont mobilisées. 2017 : Journée des Amériques ; 2018 : Journée de l’Europe ; 2019 : Journée de l’eau

Lycée Evariste Gallois, Sartrouville, France

Exemple 2: Gestion de projet

Après un an de mise en œuvre du projet EOL dans les lycées des 7 Mares de Maurepas et Evariste Galois de Sartrouville et cinq collèges du secteur, les équipes de professeurs impliqués ont souhaité bénéficier d’un accompagnement pour les aider dans la conduite du projet, tant sur le plan managérial que de l’utilisation d’outils adéquats.

Exemple 3: Approche collaborative – France

Collaborer est plus qu’une simple addition des compétences. La collaboration démultiplie les possibilités d’interaction, de création et de découverte du monde. Cela peut se faire de façon spontanée, par exemple sous la forme d’une chorégraphie en flashmob, mais aussi de manière plus progressive, en confiant aux élèves des responsabilités nouvelles, par exemple guider d’autres élèves ou guider des touristes. Le projet Walk & talk permet par exemple aux élèves de valoriser leur répertoire plurilingue et leurs connaissances culturelles auprès de touristes étrangers. C’est un principe gagnant-gagnant typique des intelligences collectives.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

5. Les langues au quotidien
dimension existentielle
5.1. Penser les langues dans le projet personnel et professionnel de l’élève
5.2. Exploiter tous les espaces d’apprentissage
5.3. Prendre appui sur le paysage linguistique
5.4. Penser l’environnement plurilingue
 
POUR - Stage à l’étranger ou en entreprise ou institutions internationales ou équivalent
PAR - Education à l’orientation
- Réalisation de soi, accomplissement
LES EXEMPLES
Exemple 1: L’olivier

Cet établissement scolaire qui accueille un public d’une grande diversité culturelle, la fête de l’olivier a permis de créer des ponts entre les cultures. La célébration de cet événement « transculturel » a permis de renforcer le partenariat entre les parents et l’école.

Collège Jean Moulin, Alès, France
Exemple 2: Rédaction de magazines

Un groupe d'élèves allophones a participé à la rédaction d'un magazine dont ils ont eux-mêmes rédigé les articles portant sur leur pays d'origine en y incluant si possible des mots de leur langue maternelle.

Collège Charles Eisen, Valenciennes, France
Exemple 3: Langues et formation professionnelle

La mobilité est une clé pour l’insertion sociale et professionnelle. C’est la raison pour laquelle il est important d’articuler l’apprentissage des langues et l’apprentissage professionnel. Les deux exemples ici montrent combien le rôle de l’apprentissage des langues vivantes est par exemple essentiel dans la formation en hôtellerie et restauration: les langues permettent de communiquer et de valoriser son travail mais elles ouvrent également des opportunités de mobilité internationales.

Lycée Ader, Bernay – France / Lycée Lumière, Luxeuil, France

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Articulation de l’apprentissage formel, transversal (non formel) et expérientiel (informel)
- Classe inversée, outils numériques nomades, BYOD
PAR - Education aux médias et à l’information
- Autonomie, indépendance
- Sens des responsabilités
LES EXEMPLES
Exemple 1: Flashmob multilingue

En variant les situant d’usage des langues, ce lycée a renforcé les compétences en langues des élèves et des professeurs. Créer par exemple une chorégraphie à partir d’un flashmob multilingue implique de nombreuses médiations interlinguistiques.

Lycée Henri Avril, Lamballe, France

Exemple 2: Chasse au trésor

Des élèves partent à la recherche du trésor caché en suivant le jeu de piste en arabe imaginé par les élèves d’un autre groupe. Les élèves interagissent, échangent des informations et s'entraident pour trouver ensemble les lieux où sont cachés les indices. Le contexte en dehors de la salle de classe et la circulation à travers différents espaces de l’établissement accentuent l’attention portée au débit et à la portée de la voix et donnent sens à cette activité.

Collège Lucie Aubrac, Courbevoie, France

Exemple 3: Différents Espaces, diverses activités

Utiliser tous les espaces d’apprentissage, c’est aussi pleinement exploiter la salle de classe pour diversifier les modes et les supports d’apprentissage. En classe de langues, il est possible d’apprendre une langue en écoutant ou jouant de la musique, en faisant des jeux de société ou en simulant des situations de la vie réelle, par des jeux de rôle ou en exploitant l’affichage mural pour créer un environnement dans lequel on augmente l’exposition à la langue cible de l’apprentissage. Cet espace de la salle de classe peut également être prolongé par l’espace numérique d’apprentissage. C’est l’ensemble de l’espace classe qui peut évoluer en fonction des objectifs d’apprentissage. La qualité de l’enseignement des langues réside aussi dans la capacité de l’enseignant à renouveler l’environnement d’apprentissage et ainsi à diversifier les situations d’apprentissage pour répondre à la diversité des profils et des besoins des élèves.

Healing in English class in Bosnia and Herzegownina / Playing in English classroom in Montenegro / Singing in French class in Cyprus

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Les langues en ville, sur le territoire de l’école
- Les langues des partenaires de l’école : parents, réseaux locaux, associations, etc.
- Les langues dans les espaces d’apprentissage (classe, vie scolaire, etc.)
PAR - Education à la citoyenneté
- Elèves médiateurs / ambassadeurs
- Inclusion des parents
LES EXEMPLES
Exemple 1: Lire la ville

En parcourant la ville et en photographiant les affiches urbaines, les élèves vont réfléchir au paysage linguistique dans lequel ils vivent. Les élèves classent les photos pour créer un support visuel représentatif de leur environnement et le partager ensuite avec des partenaires à l’étranger. L’objectif éducatif est de montrer tout ce que les élèves ont en commun avec des jeunes d’autres pays et nationalités.

Marisa Cavalli et Claude Cortier – Langues régionales / minoritaires dans l’éducation bi-/plurilingue – Langues d’ici, langues d’ailleurs, CELV, Graz, 2013
Exemple 2: Voix d’ici et d‘ailleurs

Russe, créole, berbère, malgache, portugais, tibétain ou encore arabe : plus de trente langues sont présentes au lycée. À l’initiative du projet, Menouba Ahchouch et Thierry Cattan, professeurs, ont souhaité mettre en lumière ce paysage linguistique. Les élèves volontaires ont été accompagnés par Jean-Pierre Brière, comédien, avec qui ils ont travaillé l’oral et les techniques pour poser leur voix. Puis, chacun a enregistré sa production avec l’artiste Franck Dubois, spécialiste du son. L’enregistrement audio regroupe des chants, des textes, des poésies, ou encore des productions personnelles, choisis par l’élève (souvent avec sa famille). L’enregistrement a été diffusé en début de journée, dans la cour centrale du lycée.

Lycée Aristide Briand, Évreux, France
Exemple 3: Je t‘aime – Paris

Les murs d’expression sont une excellente interface pour visualiser la diversité des langues et cultures. À Montmartre se trouve le célèbre Mur des « je t’aime ». Les déclarations d’amour s’y conjuguent dans plus de 300 langues. Cet espace attire de très nombreux touristes. Il est tout à fait imaginable de transférer cette idée pour partager des valeurs en valorisant l’ensemble des langues et cultures présentes au sein de la communauté éducative. Ce mur peut également être réalisé sous une forme numérique par un poster interactif que l’on partage avec l’ensemble des écoles partenaires.

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

POUR - Préservation et renforcement de la diversité des langues
- Articulations entre langues et cultures
PAR - Education à l’environnement
- Conscience / engagement écosystémique
- Citoyenneté du monde
LES EXEMPLES
Exemple 1: Les langues en action

Dans ce projet Erasmus+, l’idée ici est d’explorer la nature en Europe pour recueillir des données dans le cadre d’un projet en sciences et vie de la terre. Cela a par exemple permis aux élèves de découvrir avec des élèves partenaires les propriétés de l’Aloe Vera dans l’archipel des Açores. Le lycée a développé des partenariats au Portugal, en Islande, en Allemagne et en République tchèque et créé en ligne sur LINOit un environnement multilingue pour les sciences.

Lycée Félix Le Dantec, Lannion, France
Exemple 2: Erasmus+

Le programme européen Erasmus+ offre de nombreuses opportunités de mobilités et de formation aux élèves et aux personnels des établissements scolaires publics ou privés sous contrat, de l’enseignement général, technique ou professionnel, de la maternelle au lycée.

Exemple 3: CARAP - Comment le CARAP peut-il contribuer à penser l’environnement plurilingue?

Sur le site Web du CARAP, vous trouverez de nombreux exemples montrant un lien immédiat entre les compétences individuelles plurilingues et pluriculturelles et l'environnement multilingue. Ce triangle donne une idée de la réciprocité. « Les Approches plurielles des langues et des cultures (Eveil aux langues, Didactique intégrée, Intercompréhension entre les langues parentes, Approches interculturelles) reposent sur des activités qui incluent plusieurs variétés linguistiques et culturelles. Elles développent de façon concrète la conception de la compétence plurilingue et pluriculturelle promue par le Cadre européen commun de référence pour les langues. Elles offrent des outils permettant de concevoir et d’articuler des interventions didactiques favorables au développement et à l’enrichissement continu de cette compétence par les apprenants. Dédié aux dimensions plurilingues et pluriculturelles des apprentissages, le CARAP complète les autres instruments du Conseil de l’Europe. »

https://carap.ecml.at/Keyconcepts/tabid/2681/language/fr-FR/Default.aspx

Repères  Vous trouverez ici quelques questions pour soutenir la réflexion collective sur ce thème

 

 

Développer des environnements d’apprentissage optimisés signifie renforcer l’apprentissage des langues vivantes notamment par combinaison des approches plurielles : 

  • Intercompréhension entre les langues parentes : L’intercompréhension génère à la fois une réflexion sur la langue et son fonctionnement, sur les proximités avec d’autres langues (langues parentes) et sur la prise de conscience de l’étendue de son répertoire et l’intérêt de l’usage de stratégies de communication. La maîtrise des sept tamis offre par exemple un accès simple à la métalangue, aux passerelles inter-linguistiques et à la gestion concomitante de plusieurs langues.  
  • Eveil aux langues : Il participe du développement d’une considération pour les langues et leur diversité. L’éveil aux langues apporte à l’élève un éclairage qui lui permet de lutter contre certaines représentations ou contre une hiérarchisation des langues. Il aide l’élève à adopter une attitude responsable et favorable aux langues dans leur diversité.

 

  • Approche interculturelle : L’expérience de rencontres interculturelles et de travail collaboratif avec des partenaires parlant une autre langue et porteurs d’autres références culturelles nécessite souvent une attitude particulière pour lever les difficultés de compréhension linguistique et culturelle. Cette « posture de médiation » permet le développement d’une approche réflexive autour de la langue et la culture de l’autre et de sa propre langue et culture.
  • Didactique intégrée des langues : Elle fait référence à la fois à l’intégration de contenus disciplinaires dans l’usage de la langue, à une exposition intégrale à la langue (dans d’autres disciplines, d’autres espaces d’apprentissage, etc.) et à une approche didactique intégrative, c’est-à-dire commune à toutes les langues