fr  de  en

Matrice EOL : paramètres qui contribuent à la qualité de l’environnement d’apprentissage optimisé pour et par les langues

PLAN D’ACTION POUR LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
Télécharger en Français
La matrice donne une vision synoptique des différents champs et domaines susceptibles d’accompagner les établissements scolaires dans le développement d’environnements d’apprentissage favorables aux langues.  En croisant les quatre “niveaux environnementaux” avec les cinq dimensions de l’apprentissage des langues, la matrice doit permettre aux équipes d’identifier de nouvelles opportunités pour et par les langues. L’objectif est la transformation de l’école en environnements porteurs pour les langues. La matrice est un outil dynamique qui doit être éprouvé et amélioré tout au long des quatre années du projet. Elle est reliée au glossaire et à différents outils et ressources.

PLEASE NOTE: YOU CAN ONLY VIEW DETAILS IN THE MATRIX IF YOU ARE LOGGED IN

 

Développer des environnements d’apprentissage optimisés signifie renforcer l’apprentissage des langues vivantes notamment par combinaison des approches plurielles : 

  • Intercompréhension entre les langues parentes : L’intercompréhension génère à la fois une réflexion sur la langue et son fonctionnement, sur les proximités avec d’autres langues (langues parentes) et sur la prise de conscience de l’étendue de son répertoire et l’intérêt de l’usage de stratégies de communication. La maîtrise des sept tamis offre par exemple un accès simple à la métalangue, aux passerelles inter-linguistiques et à la gestion concomitante de plusieurs langues.  
  • Eveil aux langues : Il participe du développement d’une considération pour les langues et leur diversité. L’éveil aux langues apporte à l’élève un éclairage qui lui permet de lutter contre certaines représentations ou contre une hiérarchisation des langues. Il aide l’élève à adopter une attitude responsable et favorable aux langues dans leur diversité.

 

  • Approche interculturelle : L’expérience de rencontres interculturelles et de travail collaboratif avec des partenaires parlant une autre langue et porteurs d’autres références culturelles nécessite souvent une attitude particulière pour lever les difficultés de compréhension linguistique et culturelle. Cette « posture de médiation » permet le développement d’une approche réflexive autour de la langue et la culture de l’autre et de sa propre langue et culture.
  • Didactique intégrée des langues : Elle fait référence à la fois à l’intégration de contenus disciplinaires dans l’usage de la langue, à une exposition intégrale à la langue (dans d’autres disciplines, d’autres espaces d’apprentissage, etc.) et à une approche didactique intégrative, c’est-à-dire commune à toutes les langues